Incitation à l’aumône en Islam

0

Sache qu’Allah t’accorde la réussite dans Son obéissance que l’aumône fait partie des œuvres en Islam qui jouissent d’un mérite immense. Allah fait mention au tout début de Son noble Livre des caractéristiques de Ses serviteurs croyants en ces termes : « C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux, qui croient à l’invisible et accomplissent la Salat et dépensent [dans l’obéissance à Allah], de ce que Nous leur avons attribué. »(S2v2-3)

Il en est ainsi car quiconque parmi les croyants dépense de ses biens dans le but de gagner l’agrément d’Allah aura la garantie de retrouver la récompense de son œuvre le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Allah avec un cœur sain.

A ce propos, le Messager d’Allah, que les éloges et le salut soient sur lui, dit : « La mort met un terme aux œuvres du fils d’Adam à l’exception de trois : une aumône pérenne, un savoir utile et un enfant pieux qui invoque en faveur du défunt. » (Rapporté par Mouslim 3084) Il y a dans ce hadith une incitation à s’empresser d’accomplir de bonnes œuvres car la personne ne sait pas quand la mort va le surprendre. Elle doit donc se hâter de faire de bonnes actions, qui vont élever son rang auprès d’Allah et sa récompense.

Par ailleurs, il est légiféré en Islam de faire l’aumône pour un proche défunt, comme le rapporte Â’ishah, qu’Allah l’agrée, : « un homme demanda [au Prophète]: « Ma mère est décédée subitement [sans laisser de testament]. Et je pense que si elle avait pu le faire, elle aurait fait des aumônes. Serait-elle rétribuée d’une aumône que j’accomplirais pour elle ? [Et le serais-je également ?] » Il répondit : « Oui. [Fais des aumônes pour elle.]  » (Al-Bukhârî et Muslim)

Ainsi, l’aumône pérenne (as-sadaqa al jâriyah) est celle dont la récompense est maintenue pour son auteur après sa mort. C’est le cas de celui qui construit une mosquée ou participe à sa construction puisqu’il continuera d’en être récompensé aussi longtemps que la mosquée perdurera.

D’Abû Hurayrah selon qui le Prophète, que les éloges et le salut soient sur lui, a dit : « Parmi les œuvres et les bonnes actions accomplies par le croyant et dont la récompense lui parvient après sa mort, on trouve : une science qu’il a enseignée et diffusée, un enfant pieux, un exemplaire du Coran qu’il a légué, une mosquée qu’il a édifiée, une maison qu’il a construite à l’intention des voyageurs indigents, une source d’eau potable qu’il a léguée ou une aumône qu’il a faite de ses biens de son vivant alors qu’il jouissait de sa santé ; tout cela lui parvient donc après sa mort. » (jugé bon par Al-Albâni dans Sahih Ibn Mâdjah).

Hâtez-vous donc vers Lui en dépensant de ce qu’Il vous a attribué. Allah dit : « Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat, et faites à Allah un prêt sincère. Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d’Allah, meilleur et plus grand en fait de récompense. » (S73v20)

Share.

About Author

Leave A Reply